Wiki CgX

Parce que j'ai un cerveau, mais pas trop.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


littérature:expériences:mots-géographie

Vocabulaire désignant un élément géographique, géologique, ou pastoral

  • Adret : (voir aussi Ubac) L’adret correspond au versant le plus exposé face au soleil. Dans l’hémisphère nord, il est tourné vers le sud.
  • Aven : Aven est un terme occitan pour dénommer l’ouverture à l’air libre de la partie haute d’un gouffre, à la surface d’un plateau calcaire karstique.
  • Baïne : (n.f.) (variante : Bâche) Dépression littorale entre un banc de sable et la plage. La vidange d’une baïne, lorsque la mer descend, peut engendrer un courant violent dangereux pour qui s’y aventure.
  • Baisse : (n.f.)
  • Baou : (n.m.) (Variante : Bau, Baus - Pluriel : Baux) - Un baou est une colline, une falaise ou un escarpement qui possède souvent un sommet plat.
  • Baume : (n.f.) Mot d’origine provençale pour désigner une grotte, une caverne ou un abri-sous-roche.
  • Borie : (n.f.) Petite hutte ronde en pierres sèches dans le midi de la France.
  • Calanque : (n.f.) Petite vallée littorale étroite et profonde débouchant directement sur la mer par des falaises abruptes.
  • Caldeira : (n.f.) Cratère effondré à l’aplomb d’une chambre magmatique suite à sa vidange plus ou moins complète, en particulier lors d’éruptions violentes. La dépression circulaire d’une caldeira présente généralement des parois abruptes et peut mesurer plusieurs kilomètres de diamètre.
  • Canyon : (n.m.) Gorge très encaissée.
  • Casse : (n.f.) (voir Éboulis) Une casse est le terme utilisé dans les Alpes du Sud pour désigner un tablier d’éboulis.
  • Causse : (n.m.) Plateau calcaire délimité par de grandes parois abruptes et séparé de ses voisins par de profondes vallées
  • Cheire: (n.f.) (ou Cheyre, ou Chirat) Ancienne coulée volcanique en Auvergne.
  • Cheminées de fée : (n.f.) (variantes: demoiselles, coiffées, pyramides, hoodoo) Colonne de matériaux rocheux assez friables et généralement de structure hétérogène isolée par l’érosion et protégée à son sommet par un bloc de pierre servant de chapeau.
  • Cirque : (n.m.) Partie amont d’un fond de vallée en forme d’amphithéâtre plus ou moins circulaire.
  • Clue : (n.f.) (variante : cluse) Passage assez resserré à travers des couches de roches dures, souvent perpendiculairement à leur direction, creusé par l’érosion d’un cours d’eau (épigénie) et qui fait communiquer deux vallées
  • Combe : (n.f.) Vallon bien délimité dans le paysage, présentant des flancs plus ou moins raides, voire abrupts. Il désigne aussi une vallée structurale d’un relief plissé épousant un synclinal.
  • Crêt : (n.m.) Crête rocheuse formant un sommet dont un versant est abrupt (paroi) et l’autre incliné dans le sens des couches. Cependant, le mot est utilisé en général pour de nombreux sommets.
  • Défilé : (n.m.) Passage étroit où il ne peut passer que peu de personnes de front.
  • Doline : (n.f.) (Variantes: sotch, lavogne) Dépression circulaire due à la dissolution du calcaire, à la surface d’un plateau karstique, et dont le fond est tapissé par des dépôts résiduels d’argile lui conférant une relative imperméabilité, ce qui la rend propice à la rétention d’eau et de ce fait à la possibilité de mise en culture ou à la présence d’une mare.
  • Gorge : (n.f.) Vallée très encaissée, creusée par l’activité d’un cours d’eau, entre des parois resserrées et abruptes, localement verticales. Quand les parois sont très rapprochées, on parle de canyon ou de défilé.
  • Gour : (n.m.) Petit barrage naturel édifié par la précipitation de calcite, retenant un plan d’eau.
  • Grau : (n.m.) Un grau est un passage ouvert, le plus généralement dans un cordon littoral (lido), entre un étang littoral et la mer.
  • Jasse : (n.f.) Sorte de parc dans lequel les moutons de transhumance passaient la nuit.
  • Lauze : (n.f.) Terme général pour désigner une pierre plate obtenue par débit naturel. Elles sont utilisées en couverture ou en dallage.
  • Mont chauve : (n.m.) Relief caractérisé par une couverture végétale pauvre et rase, car son sous-sol est constitué d’une roche particulière dont la nature chimique est peu favorable à la croissance de la végétation.
  • Moraine : (n.f.) Amas de roches, graviers, sable et poussières fines s’alignent à la surface d'un glacier. Elles se forment progressivement par accumulation des débris rocheux qui s’éboulent des faces avoisinantes
  • Pas : (n.m.) Passage étroit ou passe difficile dans une vallée, dans une montagne, etc.
  • Pra : (n.m.) un pré (mot probablement occitan ou provençal)
  • Polder : (n.m.) Surface de terre artificiellement conquise – on parle de prise – sur la mer et isolée de celle-ci par des digues. Son niveau altimétrique est inférieur à celui de la marée haute.
  • Poudingue : (n.m.) Roche sédimentaire détritique composée d’éléments arrondis, graviers, galets, de taille millimétrique à centimétrique, soudés par un liant interstitiel (sable, etc…)
  • Sérac : (n.m.) Enormes blocs ou tranches de glaces provenant de la fracturation (crevasses) d’un glacier dans différentes directions entrecroisées. Le terme de sérac a été utilisé par Horace Bénédicte de Saussure en rapport au fromage frais du même nom dont la surface se craquelle en séchant.
  • Talweg : (n.m.) Ligne qui joint les points les plus bas d’un fond de vallée. Il présente une pente plus ou moins marquée le long de laquelle l’eau s’écoule naturellement par simple gravité.
  • Terril : (n.m.) Colline artificielle de terre ou de résidus rocheux stériles d’une exploitation minière : charbon ou autre.
  • Ubac : (voir aussi Adret) Ubac qualifie un versant montagneux peu ensoleillé au long de l’année, plus ou moins orienté vers le nord et faisant face à l’adret.
  • Vacherie : (n.f.) Étable à vaches.
littérature/expériences/mots-géographie.txt · Dernière modification : 03 Oct 2022 :: 09:40 de CgX